Bruxelles comme bassin d'emplois: le solde du détachement est estimé à 2,8% de l’emploi intérieur des salariés

Frederic De Wispelaere, Saena Chakkar & Ludo Struyven
2020
Détachement entrant et sortant dans les statistiques belges sur le marché du travail. Avec un focus sur la Région de Bruxelles-Capitale

Pour la première fois, dans cette étude, on a pu estimer l’importance des travailleurs détachés par région et étudier en détail leur profil dans la Région de Bruxelles-Capitale

La Belgique est le 3e État membre le plus important en termes d’accueil de travailleurs et d’indépendants détachés en provenance d’un autre État member. Malgré l’importance croissante du détachement, les statistiques sur sa taille et son profil ne sont pas encore systématiquement analysées et publiées en Belgique. Pour la première fois, dans cette étude menée pour le compte d’Actiris, on a pu estimer l’importance des travailleurs détachés par région et étudier en détail leur profil dans la Région de Bruxelles-Capitale.

Un groupe de travailleurs détachés réside dans la Région de Bruxelles-Capitale, mais comme leur situation socio-économique n’est pas connue dans les données administratives disponibles, ils ne sont pas considérées comme "actifs". En conséquence, le taux d’emploi de la Région de Bruxelles-Capitale (et a fortiori de la Belgique) est actuellement sous-estimé. L’objectif de cette étude est donc d’estimer l’ampleur de cette sous-estimation sur la base des données disponibles.

Cette étude permet aussi de poser des questions sur la manière de gérer le détachement dans le cadre du calcul du niveau réel de l’emploi en Belgique. Dans les statistiques belges actuelles sur l’emploi, le calcul de l’ emploi intérieur n’inclut pas, en effet, d’ajustement par rapport aux détachements entrants et sortants. Il s’agit là d’une lacune si on veut se faire une idée de l’importance réelle du nombre de personnes occupées et de la création d’emplois en Belgique.


download icon

Détachement entrant et sortant

Lisez ici le document de recherche