La dynamique du marché du travail en Belgique et par région

Tim Goesaert, Tine Vandekerkhove, Ludo Struyven
Release 2019
Dynam-Reg Release 2019

Cette publication Dynam-Reg contient les données les plus importantes sur la dynamique du marché du travail pour la période 2017-2018 ainsi que les tendances pour les années 2005 à 2018. Les chiffres concernent l’ensemble de l’emploi intérieur salarié en Belgique et dans les regions.

Au cours de la période 2017-2018, 216 587 emplois ont été créés dans des entreprises en croissance, tandis que 170 928 emplois ont été perdus chez des employeurs en contraction

L'évolution nette de 45 659 s'accompagne donc d'une dynamique de l'emploi beaucoup plus importante. Tous les recrutements ne sont pas liés à de nouveaux emplois. Sur une période d'un an, il y a eu, sur l'ensemble des entreprises, 726 866 travailleurs entrants et 681 207 travailleurs sortants.

Ces dernières années, la création d'emplois a dépassé la destruction d'emplois, avec une nette augmentation du nombre d'emplois chaque année. Au cours de la dernière année aussi, l'évolution nette reste positive, mais elle est inférieure à celle de la période précédente. Fait étonnant, cette situation est due à la fois à une baisse de la création d'emplois et à une hausse de la destruction d'emplois. Le taux de création d'emplois passe de 5,7% à 5,4% ; le taux de destruction d'emplois passe de 4,0% à 4,3%. En d'autres termes, plus d'emplois ont disparu qu'au cours de la période précédente, tandis que la création d’emplois n'est pas, non plus, resté au niveau de 2016-2017.

Au cours de la dernière année aussi, l'évolution nette reste positive, mais elle est inférieure à celle de la période précédente. Fait étonnant, cette situation est due à la fois à une baisse de la création d'emplois et à une hausse de la destruction d'emplois. 

L'image d'une baisse de la création et de la destruction d'emplois au niveau fédéral ne se retrouve pas dans toutes les régions

Dans la Région de Bruxelles-Capitale, on observe simultanément une baisse de l'augmentation des emplois et une hausse de la diminution des emplois. C'est dans la Région flamande que cette tendance est la moins prononcée, une situation qu'on peut considérer comme un statu quo. Dans la Région wallonne, l'évolution d'une baisse de l'augmentation des emplois est plus prononcée que celle de la diminution des emplois.

Dans cette publication la dynamique de l'emploi est analysée en fonction du tissu sectoriel et de ses évolutions. Ensuite, nous allons nous concentrer sur deux tendances : la dynamique des jeunes qui entrent sur le marché du travail et celle des personnes plus âgées qui le quittent. Une dernière partie analyse la dynamique des recrutements à temps plein et à temps partiel, ou des recrutements avec des contrats flexibles.

download icon

Lisez ici le Dynam-Reg Release

Chiffres relevants

Augmentation et diminution régionales

Entrées et sorties régionales

Totaux des créations et destructions d'emplois en Belgique