Dynamique du marché du travail en temps de Covid-19

Tim Goesaert, Tine Vandekerkhove, Peter Vets, Ludo Struyven
Release 2020
Dynam-Reg Release 2020

Cette nouvelle publication Dynam-Reg présente une mise à jour des dynamiques du marché du travail régional, avec les données pour la période du deuxième trimestre 2018-2019. Nous élargissons aussi le rapport afin de représenter les dynamiques les plus récentes pour 2020. Toutefois, cet ajout ne permettra de saisir que la dynamique au niveau fédéral ; les chiffres régionaux pour 2020 ne sont en effet pas encore disponibles.

La dynamique au niveau de l'entreprise est déterminée par les mouvements d'entrée et de sortie des travailleurs. Il n'est pas surprenant que moins de recrutements aient été enregistrés au cours de la période 2019-2020. Relativement parlant, le taux d'entrée tombe à 16,5 %. Cela signifie qu'au cours de la période 2019-2020, il y a eu pas moins de 10 % d'entrées en moins qu'un an plus tôt. La sortie de travailleurs au cours de cette période est assez élevée (703 783 travailleurs, soit 17,3 %), mais il s'agit en fait d'une légère augmentation (d'un peu moins d'un pour cent) par rapport à la période 2018-2019. Cette vue d'ensemble montre une baisse des recrutements pour ces premiers mois de la crise du coronavirus et une augmentation des départs plus limitée grace au recours au chômage temporaire 

La majorité des secteurs ne s'écarte pas de la situation générale. La sortie des travailleurs est restée pour l'essentiel stable par rapport à la période précédente, ou est même légèrement inférieure. C'est principalement le secteur horeca qui a enregistré une augmentation des sorties. Dans les secteurs de l'industrie, de la logistique et du commerce de détail, entre autres, on a constaté une baisse notable des entrées, ainsi que dans l'Horeca et dans le secteur de l'intérim. C'est cette dynamique diminuée qui détermine dans une large mesure l'image de ces deux secteurs. L'Horeca et le secteur de l'intérim sont en effet deux secteurs caractérisés par une dynamique élevée et des emplois de courte durée. La baisse de la demande de travail se traduit immédiatement par une baisse du nombre de recrutements. Les sorties plus importantes au sein du secteur de l'Horeca peuvent à leur tour être liées à une offre réduite d'emplois très temporaires, de sorte que moins de salariés restent actifs en tant qu'extra ou dans un flexijob.

Ce sont principalement les jeunes qui ont eu moins de contacts avec le marché du travail. Ce résultat est plus prononcé pour le groupe des 18 à 21 ans, où l'on observe une diminution des entrées d'environ 14 %. La diminution des recrutements au sein de l'Horeca et des services de soutien notamment explique ce résultat.

download icon

Lisez ici le Dynam-Reg Release

Chiffres relevants

Entrées/sorties

Augmentation et diminution régionales

Totaux des créations et destructions d'emplois en Belgique